Dinosaure : un squelette découvert en Argentine appartiendrait au plus grand dino jamais retrouvé !

découverte en Argentine du squelette d'un colossal dinosaure titanosaure


L'information a mis en effervescence le monde de la paléontologie et pourrait bien intéresser les petits et grands fans des dinosaures et de Jurassic Park : une équipe de paléontologues a mis au jour des vertèbres ainsi que des os du bassin d'un gigantesque titanosaure. Le squelette pourrait être celui du plus grand animal ayant jamais marché sur Terre !

C'est dans la province de Neuquén en Argentine, qui se trouve dans la partie nord-ouest de la Patagonie, région riche en fossiles de dinosaures, que cette incroyable découverte a eu lieu après des années de fouilles. D'après l'étude scientifique publiée dans Cretaceous Research, 24 vertèbres de la queue ainsi que des os pelviens ont été retrouvés. Ils appartiennent à un sauropode géant, dinosaure herbivore au long cou et à la longue queue pouvant atteindre jusqu'à 40 mètres de long et peser plus de 100 tonnes.

Le plus grand animal terrestre que les scientifiques aient jamais trouvé.

Cet énorme titanosaure s'est retrouvé enfoui dans des sédiments datant du Crétacé supérieur, il y a environ 98 millions d'années. Selon le magazine scientifique New Scientist, le specimen pourrait bien être "le plus grand animal terrestre que les scientifiques aient jamais trouvé". Il pourrait battre le record de grandeur du Patagotitan mayorum appelé "Titan de Patagonie" qui dépassait les 37 mètres de long. Ce nouveau dinosaure aurait une dimension au moins "10% à 20% plus importante" explique le Dr Alejandro Otero, auteur principal de l'étude.

"C'est un énorme dinosaure, mais nous espérons trouver beaucoup plus de vestiges de son squelette lors de prochaines fouilles sur le terrain ; alors seulement nous pourrons avoir la possibilité de déterminer avec certitude sa taille réelle" précise-t-il à CNN. "Nous soupçonnons que le spécimen pourra être extrait complet ou presque complet. Tout dépendra de la façon dont les fouilles se poursuivront" ajoute Alberto Garrido, directeur du Musée des Sciences Naturelles de Zapala, coauteur de l'étude.

Les fouilles et la science nous en apprendront davantage sur cet animal colossal, car s'il est encore trop tôt pour savoir s'il s'agit d'une nouvelle espèce, les premières analyses des fossiles "empêchent également d'attribuer ce nouveau matériel à des genres déjà connus" de sauropode. Si tel était le cas, il faudrait attribuer un nouveau nom à ce gigantesque dino !

Squelette d'Argentinosaurus huinculensis - Museo Municipal Carmen Funes à Neuquén, Argentine. (Photo : William Irvin Sellers, Lee Margetts, Rodolfo Aníbal Coria, Phillip Lars Manning via Wikimedia Commons [CC BY 2.5])

Via et via

 

A lire aussi