Une ruche entièrement en Lego

ruche Lego abeilles

En plus de stimuler l'imagination des petits mômes, les briques Lego inspirent les plus grands mômes. Que ce soit pour reproduire des maisons à échelle réduite, pour construire une caravane grandeur nature ou encore pour installer des rampes d'accès handicapés devant les magasins, les fameuses petites briques en plastique savent révéler toute l'inventivité qui se cache en chacun de nous !
C'est une nouvelle construction assez inattendue que nous vous présentons ici puisqu'il s'agit d'une ruche réalisée entièrement en Lego. Toute colorée, elle est l'œuvre de l’apiculteur irlandais Ruairi O Leochain, qui l'a construite pendant la crise sanitaire mondiale due à l'épidémie de Covid-19. Professeur des écoles, il est aussi particulièrement sensible à la protection de la faune d’Athlone, dans le comté de Westmeath où il vit : "J’ai eu l’idée avant la crise du COVID-19. Alors quand elle est arrivée, j’ai eu du temps pour passer à la réalisation. Je l’ai montée petit à petit au cours des huit dernières semaines".

Assemblée sans colle, la ruche Lego peut accueillir jusqu'à 30000 abeilles : "Avec le temps, les abeilles déposeront du propolis qui est une sorte de colle que les abeilles obtiennent des arbres". "Cette colle naturelle se chargera de consolider le tout" explique Ruairi O Leochain.
Pour aider les apiculteurs à repeupler la région d'abeilles et soutenir le projet, une page GoFundMe a été créée : "J’ai partagé la vidéo avec des groupes d’apiculteurs en ligne et beaucoup de gens m’ont envoyé un message me demandant si j’avais des plans, car ils aimeraient également essayer d’en construire une.” "Les abeilles semblent apprécier, même si elles furent peu surprises au départ!"
"Cette ruche LEGO s’avère être un excellent moyen de générer de la publicité pour ce que je fais, même si ce n’est pas la raison pour laquelle j’ai décidé de le faire. J’ai reçu environ 300 € de dons de personnes en déplacement La page Fund Me ces derniers jours également, ce qui est génial !"

À lire aussi

AstridM Article publié le