Fêtes et coutumes au Portugal

A chaque pays, ses traditions, découvrons celles du Portugal ! Là-bas, le football est presque une religion et les fêtes traditionnelles sont célébrées dans tout le pays.

Fêtes et coutumes au Portugal

Deux noms sinon rien

Au Portugal, il est de coutume pour un enfant de porter deux noms de famille : celui de son père, mais aussi celui de sa mère. Cette règle est très souple et vous pourrez rencontrer quelqu'un ayant 4 ou 5 noms de famille. Car, on peut également prendre le patronyme de ses grand-parents. Il faut dire qu'on a un grand sens de la famille en Lusitanie ! Si vous avez la chance d'être invité chez des Portugais, vous découvrirez qu'ils ont aussi un grand sens de l'hospitalité.

Carte illustrée du Portugal

La religion omniprésente

La religion catholique est omniprésente au Portugal. Dans ce pays très croyant, les catholiques sont majoritaires (84,3 %), devant les protestants (0,5 %), les juifs (0,2 %), les musulmans (0,2 %). 14,8 % des Portugais déclarent n'appartenir à aucune religion. Cela n'a pas empêché le pays d'entrer de plein pied dans la modernité. La loi légalisant l'IVG est entrée en vigueur le 15 juillet 2007. Et, en février 2010, le texte de loi autorisant le mariage homosexuel a été adopté par le Parlement.

Des repas tardifs, mais copieux

Au Portugal, les heures des repas sont légèrement plus tardives qu'en France : le déjeuner a lieu vers 14h et le dîner vers 20h. Mais, en dehors de Lisbonne et des stations touristiques, les restos ferment vers 22h ! Les repas sont copieux. Le bacalhau (la morue) est indissociable de la cuisine portugaise. On dit qu’il y a 365 manières de la préparer ! La gastronomie est réputée, avec des plats comme l'arroz de marisco, un riz aux fruits de mer ou l'aldo verde, un potage de pommes de terre et de choux avec des saucisses ou le frango no churrasco (poulet cuit à la braise).

Plats de bacalhau

Le foot, presque une religion !

Les Portugais adorent se retrouver au café pour regarder des matchs de foot, dont ceux de la Seleção (sélection nationale). C'est le sport les plus aimé et le plus pratiqué dans le pays. On dit souvent que le foot est devenu une sorte de religion pour les Lusitaniens ! De nombreux joueurs célèbres sont natifs du Portugal, comme Cristiano Ronaldo et Eusébio. Les Portugais adorent aussi jouer aux loteries. Le fisc a même lancé une tombola pour renflouer les caisses de l’État.

Jeune Portugais jouant au football

De nombreuses fêtes tout au long de l'année

Les fêtes populaires et religieuses rythment la vie des Portugais. Dans tout le pays, des millions de personnes se rendent à des romarias, ces processions religieuses typiques célébrants un saint, souvent le patron d'une ville. Souvent, les festivités ont lieu pendant plusieurs jours avec des bals, des parades et parfois des feux d'artifice.

Quand Lisbonne fête Saint Antoine

A Lisbonne, la capitale du pays, la fête de Sainte Antoine est l’événement le plus attendu de l'année ! Le 12 juin, les quartiers se parent de lampions avec des couleurs vives. Ils défilent en musique lors d'une grande parade dans les rues. Les Lisboètes s'offrent des petits pots de manjerico (basilic), supposés porter bonheur. Ce jour-là, l'amour est à l'honneur : plusieurs mariages ont lieu. Une tradition. Car Saint Antoine de Padoue, le patron de la ville, est considéré comme le protecteur des amoureux...

Les mariés de la Saint Antoine

Jusque tard dans la nuit, les fêtards dansent, mangent des sardines et boivent plus que de raison. Le lendemain est jour férié. Le 13 juin, jour de la Saint-Antoine, une grande procession parcourt les rues typiques du quartier historique de l'Alfama. Un événement dont l'origine remonte au XVIème siècle.

Rue décorée pour une fête à Lisbonne

Une fiesta à Porto pour célébrer Saint Jean Baptiste

La fête de la Saint Jean, à Porto, est aussi très populaire. Les 23 et 24 juin, la ville côtière située au nord-ouest du Portugal est le théâtre d'une énorme fiesta célébrant la naissance de Saint Jean Baptiste. Des centaines de milliers de personnes dansent dans des bals de quartier et défilent dans les rues.

Fête de Saint Jean, à Porto

Et, comme le veut la tradition, les fêtards tapent sur les tête des passants avec des petits marteaux en plastique pour leur porter chance. Autrefois, ils les frappaient avec des poireaux et avec de la citronnelle pour stimuler leur fertilité. A minuit, un feu d'artifice est lancé sur le fleuve du Douro.

Des romarias populaires aux quatre coins du pays

Lisbonne et Porto ne sont pas les seules villes à accueillir des fêtes religieuses appréciées. La petite ville de Viano Do Castelo, au nord du Portugal, abrite le pèlerinage de Notre-Dame de l'Agonie. Pendant trois jours, au mois d'août, la cité s'anime avec un cortège d'habitants en costumes traditionnels, un défilé de gigantesques figures humaines de près de 4 mètres de haut... et une procession religieuse. En septembre, se déroulent les Feiras Novas à Ponte de Lima, la ville la plus ancienne du pays. Pendant plusieurs jours, de nombreuses manifestations sont programmées, dont des concerts, des batailles de chants et un féerique feu d’artifice. En septembre toujours, les fêtes en l'honneur de Notre-Dame des Remèdes, à Lamego, dans la vallée du Douro, sont aussi très prisées.

Noël, un moment de fête pour les familles

Comme dans tous les pays chrétiens, Noël est un moment de fête traditionnel. Beaucoup se rendent à la messe de minuit, le 24 décembre, appelée la Missa do Galo soit la messe du coq. Pourquoi le coq ? Parce que qu’un coq aurait chanté le matin du 25 décembre, célébrant la naissance de Jésus Christ. Dans certaines régions, les croyants se rassemblent devant l'église, où un arbre est brûlé pour se souhaiter des bonnes fêtes. Si les sapins de Noël, la crèche est très importante pour les Portugais. Quant au repas du réveillon, le Consoada, il est souvent composé de plats simples, mais savoureux, à base morue. A la fin du repas, 13 desserts sont proposés aux convives, en hommage aux participants de la Cène. Comme le bolo rei, brioche en forme de couronne garnie de fruits secs et de fruits confis, l'arroz doce, un riz au lait aromatisé aux agrumes et des rabanadas, une sorte de pain perdu.

Tramway à Lisbonne pendant les fêtes

Au Nouvel An, champagne et raisins

De nombreuses villes accueillent la nouvelle année avec un feu d’artifice. C’est le cas à Lisbonne ou à Porto et Madère. À minuit, la tradition veut que l’on trinque au champagne et que l’on mange 12 raisins secs, tout en faisant 12 vœux, un pour chaque mois du nouvel an. Les Portugais ont également l’habitude de prendre une pièce de monnaie dans leur main et de la garder lors du passage à la nouvelle année. Cela assurerait la prospérité sur le plan financier pour l’année à venir. Dans les jours qui suivent le Nouvel An, des musiciens de rue, les Janeiras, entonnent des chants traditionnels dans les rues afin que l’année soit heureuse.

Des fêtes laïques pour célébrer la liberté retrouvée

Au Portugal, il n'y a pas que les fêtes d'inspiration religieuse. Chaque année, avec la Dia da Libertade (la fête de la liberté), les Portugais commémore la révolution des Œillets du 25 avril 1974, qui vit la fin de la dictature de Salazar et le retour de la démocratie au Portugal. Dans de nombreuses villes, des bals populaires et des concerts sont organisés. Autre jour festif et férié : la Dia da Independência, la Fête de l'Indépendance. Cette fois, les Portugais commémorent l'indépendance du Portugal en 1640, après la révolte des Portugais contre l'occupant espagnol, via de nombreuses réjouissances populaires : repas géants et bals. Enfin, le 10 juin, la Dia de Camões est l'alter ego du 14 juillet pour les Français. Cette Fête nationale est appelée ainsi en hommage au grand poète portugais Luís de Camões, décédé le 10 juin 1580. Elle donne lieu à de grands feux d'artifice.

Feu artifice

Illustrations :

Image d'illustration © Freepik

Carte illustrée du Portugal © Freepik

Rue décorée pour la fête de Saint antoine à Lisbonne © Freepik

Mariés à Lisbonne pendant la fête de Saint Antoine © Flickr

Fête de la Saint Jean à Porto © Flickr

Feu artifice © Pixabay

Jeune garçon jouant au football © Pixabay

Tramway à Lisbonne pendant les fêtes de Noël © Flickr

Plats de bacalhau © Flickr

À lire aussi

Ann-Patricia Pitois Article mis à jour le