Momes, le site des activités pour enfants !

Quelle était la vie quotidienne des Hommes pendant la Préhistoire ?

homme de la Préhistoire avec femme et enfant devant une grotte
© Freepik/macrovector

L'homme préhistorique est aussi une femme !

Quand on parle d'homme préhistorique, on a parfois des idées toutes faites dans la tête. Pendant la Préhistoire, contrairement à ce qu’on a longtemps crû, les femmes ne passent pas leur temps dans la grotte à nettoyer et surveiller les enfants pendant que les hommes sont à la chasse.

Les femmes de la Préhistoire chassent aussi les animaux. Dès le début de l'histoire de l'humanité, elles fabriquent des outils. Elles construisent des habitats, c'est à dire des endroits où s'abriter... Elles ont un rôle aussi important que les hommes, comme l'attestent les études de l'historienne Marylène Patou-Mathis.

Comment vivaient les hommes de la Préhistoire ?

La vie quotidienne des hommes et des femmes préhistoriques est différente, selon les trois périodes de la Préhistoire : le Paléolithique, le Mésolithique et le Néolithique. Leur mode de vie évolue, en même temps que l'évolution des hommes préhistoriques eux-mêmes !

Si au début, ils vivent seulement de la chasse et de la cueillette de fruits et de baies sauvages, par exemple, ils deviennent ensuite peu à peu des agriculteurs et des éleveurs. Mais, quelque chose ne change pas malgré les époques : les individus vivent en groupe pour survivre.

La vie au Paléolithique, au Mésolithique et au Néolithique

Paléolithique, à partir 3 millions avant J.-C. : l'âge de la pierre taillée. Le Paléolithique marque le début de l'histoire de l'humanité, en Afrique. Les premiers individus, les Homo habilis, sont des nomades. Ils changent en permanence d'habitats. Ce sont des chasseurs-cueilleurs : ils chassent des animaux et cueillent des fruits dans la nature pour vivre. Ils créent et taillent des outils en pierre et en os. Mais, leur technique n'est pas très développée. Environ 400 000 avant J.-C., l'Homo erectus découvre le feu qui permet de cuire la nourriture, éclairer, se réchauffer...

Mésolithique, à partir de 9600 avant J.-C. : une période de transition. Au Mésolithique, les hommes préhistoriques sont toujours des chasseurs-cueilleurs. Ils améliorent leurs outils et chassent donc mieux. La chasse fournit la principale ressource de nourriture. Les hommes préhistoriques mangent surtout de la viande. Les groupes humains commencent à ne plus être nomades.

Néolithique, à partir de 6000 avant J.-C. : l'âge de la pierre polie. Au Néolithique, les groupes humains habitent à des endroits fixes. Finis d'être nomades ! Ils créent des outils plus efficaces. Les chasseurs-cueilleurs se mettent à élever des animaux et à cultiver des plantes. C'est le début de l'élevage et de l'agriculture. Un nouveau pas dans l'histoire de l'humanité. Au vu des changements opérés, les historiens parlent même de "révolution néolithique".

Où vivaient les hommes préhistoriques ? Pas dans des grottes !

Les hommes préhistoriques ne vivent pas dans des grottes. Et, pour une bonne raison : les cavernes sont humides et froides. Et, à l'intérieur, c'est obscur. On ne voit rien ou presque rien. Et, quand on fait du feu à l'intérieur, on ne peut plus respirer. Mais, des groupes humains séjournent parfois à l'entrée des cavernes.

La plupart du temps, les hommes de la Préhistoire vivent dehors. Ils recherchent des endroits abrités pour se réfugier et se protéger du mauvais temps et des animaux. Ils construisent des huttes avec des branchages.

Quelle était la langue des hommes préhistoriques ?

On pense que leur langage utilise des signes et des gestes. Au Paléolithique, les Homo habilis ne se disent pas "bonjour" par la parole. A la place, ces premiers ancêtres agitent sans doute les mains. Ils émettent peut-être des sons : des petits cris et des grognements. Mais, pas de mots !

Les scientifiques ont analysé des crânes de la Préhistoire. L'étude de ces crânes montre que les zones du langages existent bien. Donc, dès le début de la Préhistoire, nos ancêtres communiquent entre eux. Cela a certainement eu un impact dans leur évolution.

Au Néolithique, les individus possèdent un langage plus élaboré, un langage formé de différents sons, reconnaissables et significatifs. Mais, on n'en a aucune trace.

Les outils et les objets de la vie courante

Les outils et les objets de la vie courante évoluent aussi selon les périodes de la Préhistoire. Au Paléolithique, les humains créent les premières armes. Elles sont très simples. Ce sont des gourdins en bois, c'est à dire des gros bâtons de bois, et des armes bifaces (deux faces) tranchantes. Ces-derniers sont réalisés à partir de morceaux de pierres taillées, souvent des silex. Ils ont aussi des sagaies, qui ressemblent à des lances, pour chasser.

Les hommes se servent aussi d'ustensiles en pierre taillée pour la vie courante. Dans leur outillage diversifié se trouvent des grattoirs et des burins, pour travailler les peaux et réaliser des outils, mais aussi des couteaux pour dépecer de grands animaux, les gros gibiers comme les cerfs, avant de les manger. Ils font également des bijoux, des sacs avec des peaux d'animaux, etc. L'arc apparaît à la fin du Paléolithique et se répand pendant le Mésolithique.

Au Néolithique, les armes et les outils deviennent plus efficaces et plus pratiques. Il existe notamment des ustensiles pour cultiver la terre, comme les faucilles en silex. Les individus effectuent des poteries en terre cuite et commencent à tisser, à produire du tissu. Vers la fin du Néolithique, les hommes préhistoriques transforment certaines roches en métal grâce au feu. Leurs outils sont encore meilleurs.

De la chasse et la pêche à l'élevage et à l'agriculture

Au paléolithique, l'homme et la femme sont des chasseurs-cueilleurs. Ils chassent différents animaux. Vivants en Afrique, le berceau de l'humanité, ils chassent des gazelles, des lions, des lapins, des oiseaux, etc.

Les groupes d'humains qui rejoignent plus tard l'Europe, l'Asie et le Proche-Orient, tendent des pièges aux cerfs, aux rennes, aux sangliers, aux ours... et à tous les animaux de ces régions du globe.

Ils pêchent aussi, et cueillent des fruits et des baies sauvages qu'ils trouvent en marchant. Leur survie en dépend. Ils consacrent l'essentiel de leur temps à ces activités pour trouver de la nourriture, et à la fabrication de leur habitat et de leurs outils.

A partir du Mésolithique, les hommes préhistoriques s'essaient à l'élevage et à l'agriculture. Ils élèvent notamment des moutons et des chèvres. Ces pratiques se répandent tout au long du Néolithique alors que les humains restent toujours des chasseurs-cueilleurs.

Les premières expressions artistiques

Nos lointains ancêtres ne sont pas que des chasseurs, des fabricants d'outils et de huttes. Dès le Paléolithique, en Afrique, ils créent aussi des dessins étonnants sur les rochers et les murs des cavernes comme les grottes de Lascaux ou la grotte Chauvet, en France.

Ces drôles d'images représentent des signes la plupart du temps : des points, des flèches, des mains, mais aussi des animaux ou des hommes primitifs dans une moindre mesure.

Au Mésolithique, les hommes préhistoriques réalisent de nombreux galets peints ou gravés de formes géométriques.

Au Néolithique, nos lointains ancêtres représentent mêmes les animaux domestiques. Et ils commencent à dessiner sur des poteries en céramique.

A lire aussi