Momes, le site des activités pour enfants !

La vie de Napoléon Bonaparte : son sacre, ses conquêtes, etc.

Napoléon Ier en costume de sacre avec couronne
© aznp

Qui est Napoléon Bonaparte ?

Napoléon Bonaparte naît en Corse, le 15 août 1769. C'est le fils d'un avocat. Après des études dans des écoles militaires aux quatre coins de la France, il revient en Corse et participe à la Révolution française. Il combat les royalistes, qui soutiennent la royauté et Louis XVI.

Nommé général, Napoléon Bonaparte se marie avec la belle Joséphine de Beauharnais. A la demande du gouvernement révolutionnaire de l'époque, appelé Directoire, il dirige la campagne d'Italie (1796-1797), une série d'actions militaires. Le but : combattre l'Autriche, le Piémont, une région italienne voisine des frontières françaises, sur le territoire italien. Les Autrichiens, en faveur des royalistes français, sont alors les principaux ennemis de la France.

Bonaparte réussit bien sa mission. Il défend les intérêts de la République française, à la fois comme chef d'une armée et comme négociateur discutant avec l'ennemi. Ses victoires sont remarquées. Sa réputation est immense.

Le coup d'état du 18 brumaire : comment Napoléon Bonaparte a pris le pouvoir

Napoléon Bonaparte rencontre des hommes politiques, qui organisent un complot pour mettre fin au régime républicain du Directoire. Selon eux, ce régime politique - cette façon d'exercer le pouvoir - est instable et dangereux. Ils souhaitent que Bonaparte les aide.

Les 9 et 10 novembre 1799, Bonaparte et ces hommes prennent le pouvoir de manière brutale. C'est le coup d'état du 18 brumaire, au château de Saint-Cloud. Trois hommes sont désignés pour diriger la France. Mais, en réalité, seul l'un d'eux est le vrai chef : Napoléon Bonaparte, nommé Premier Consul. Commence alors un nouveau régime politique, appelé le Consulat.

Mais, ça ne suffit pas à Bonaparte ! En août 1802, de Premier consul, il devient consul à vie. Désormais, il a le droit de choisir celui qui sera à la tête du pays après lui. Les lois sont élaborées avec ses proches conseillers... Napoléon Bonaparte devient un « roi sans couronne » !

Le sacre de Napoléon, en 1804 : Napoléon Bonaparte devient Napoléon Ier

A Paris, tout le monde dit qu'un complot royaliste va avoir lieu. La peur s'installe face à la menace d'un nouveau coup d'état. Bonaparte, le Premier consul, en profite pour être proclamé « empereur des Français », le 18 mai 1804. Il veux aussi être sacré par le pape et couronné comme un roi, dont le pouvoir vient de Dieu.

Le 2 décembre 1804, il est sacré par le pape Pie VII, et couronné à Notre-Dame de Paris. Il prend le nom de Napoléon Ier. Sa femme, Joséphine de Beauharnais est aussi couronnée.

Le sacre est peint par le peintre David, un an plus tard. Réalisé à la demande de Napoléon, le tableau le représente en tant qu'empereur des Français avec une couronne dans les mains. Ce tableau reprend de nombreux symboles qui évoquent la royauté et les grands rois français comme Charlemagne. C'est ce qu'on appelle une œuvre de propagande.

Le sacre de Napoléon, peinture de David
Le sacre de Napoléon, un tableau de David © Pixabay

Qui est Napoléon Ier ? L'empereur des Français et le chef de l'armée de l'Empire

Napoléon Ier est l'empereur des Français. Son pouvoir est aussi important que celui d'un roi. D'ailleurs, il donne à son régime l'apparence d'une monarchie, un régime politique dans lequel le roi est le chef de l'État. Il crée une nouvelle noblesse : il offre des titres de duc, comte, etc. à des hommes qu'il choisit. C'est la noblesse d'Empire. Il prend aussi des armoiries impériales, des emblèmes comme l'aigle, symbole de victoires.

Car, Napoléon Ier est un conquérant ! Chef de l'armée de l'Empire, il réalise beaucoup de conquêtes militaires en Europe. Il affronte des grandes puissances comme l'Espagne et le Portugal avec la Grande Armée, c'est à dire les troupes impériales françaises menées par les généraux d'Empire comme Duroc et Junot. Sa plus grande victoire date de 1805 à Austerlitz, contre la Prusse et la Russie.

Napoléon Ier connaît aussi des échecs. Ainsi, le chef de l'armée française échoue face à l'Amiral Nelson lors de la bataille navale de Trafalgar (1805). C'est une terrible défaite face à l'Amiral Nelson et l'Angleterre ! Napoléon signe ensuite une alliance avec la Russie de l'empereur Alexandre Ier.

Qu'est-ce que Napoléon a créé ? Le Code civil et les autres réformes napoléoniennes

Pendant le Consulat et l'Empire, Napoléon Bonaparte, l'ancien révolutionnaire, lance des réformes pour changer la société française et l'économie. Le Code civil, ou Code Napoléon, est voté en 1804. C'est un document, qui rassemble des lois sur le statut des personnes et des biens - des objets -, mais aussi sur les relations entre les citoyens. Le Code civil est très important. D'ailleurs, il est toujours utilisé en France aujourd'hui.

Outre le Code civil, l'empereur des Français crée la Légion d'honneur, donnée aux personnes méritantes. Il change la justice française : il fait construire des cours d'appel, où les délits et les crimes sont jugés une deuxième fois. Dans le domaine de l'éducation, le diplôme du baccalauréat est élaboré, l'université recréée...

Sur le plan économique, il lance la création d'un nouvelle monnaie, le franc germinal, la construction de la Bourse de Paris, etc. Il encourage aussi le développement de l'industrie et la modernisation de l'agriculture.

Napoléon, de Waterloo et la chute de l'empire à sa mort à Saint-Hélène en 1821

Le mariage de Napoléon avec Joséphine de Beauharnais est annulé en 1809, car ils n'ont pas d'enfants. Bonaparte épouse Marie-Louise d'Autriche, la fille de l'empereur d'Autriche. Ce mariage est un pacte avec les Autrichiens, les pires ennemis de la France avec les Russes et les Anglais ! De cette union naît un fils, surnommé l'Aiglon, c'est à dire le petit de l'aigle.

Les guerres napoléoniennes continuent. Napoléon brise l'alliance avec la Russie et l'attaque. Hélas, les opérations militaires en Russie tournent mal pour les Français. Les batailles se terminent en défaites. Attaqué de partout, l'empire napoléonien s'effondre.

Napoléon Ier est obligé d'abdiquer, c'est à dire de ne plus être empereur, et de partir sur l'île d'Elbe près de l'actuelle Italie en 1814. Mais, l'homme ne supporte pas l'échec. Il a été si victorieux !

Il s'enfuit de l'île d'Elbe. Pendant cent jours, il reprend le pouvoir. Sans bataille, sans complot. Mais, les pays européens s'allient contre lui. L'empire napoléonien connaît une terrible défaite à Waterloo, en juin 1815. Il doit encore abdiquer. Il n'est plus empereur des Français. C'est fini.

Cette fois, les Anglais le retiennent prisonnier et l'installent à Sainte-Hélène, une petite île perdue au milieu de l'Océan Atlantique. Il ne pourra pas s'échapper ! Accompagné de quelques Français, l'ancien empereur repense à sa vie : le coup d'état du 18 Brumaire, la bataille de Trafalgar face à l'Amiral Nelson, ses grands ennemis, les Anglais, les Autrichiens, les Russes, l'île d'Elbe...

Napoléon Ier meurt à Sainte-Hélène le 5 mai 1821, suite à une longue maladie. Mais, son corps sans vie ne restera pas à Sainte-Hélène. Il retournera à Paris et sera installé à l'Hôtel national des Invalides. Un jour, son neveu Louis-Napoléon Bonaparte recréera l'Empire et prendra le nom de Napoléon III...

A lire aussi