Astronomie : le monde fascinant des étoiles expliqué aux
  enfants

Les grandes étapes de la conquête spatiale

Amorcée en 1957 avec le lancement de Spoutnik, la conquête spatiale a connu de multiples rebondissements. Et a été un enjeu majeur pour les deux grandes superpuissances du XXe siècle qu'ont été les États-Unis et l' U.R.S.S. Embarquez à bord et découvrez les étapes de cette aventure hors du commun !

Les grandes étapes de la conquête spatiale

Les hommes observent le ciel depuis la nuit des temps. Mais leurs connaissances ont longtemps été limitées. Elles se bornaient à la seule observation des étoiles et de la Lune avec une lunette astronomique. C'est après la seconde guerre mondiale et les progrès allemands dans le domaine des fusées que va démarrer l'exploration spatiale. Récit.

1957, un cabot en orbite

L'Union nationale des Républiques socialistes (U.R.S.S) lance Spoutnik, le premier satellite mis en orbite autour de la Terre, le 4 octobre 1957. Près d'un mois plus tard, l’État dirigé par Nikita Khrouchtchev envoie le premier être vivant dans l'espace. Il s'agit d'une petite chienne baptisée Laïka. Fiers de leur prouesse, les Russes en font une star nationale. L'animal figure même sur un timbre ! En pleine guerre froide, l' U.R.S.S et les États-Unis se livrent une compétition acharnée dans le domaine aéronautique. Et pour l'instant, ce sont les Russes qui marquent des points.

Un timbre roumain pour vanter les mérites de Laïka

1961 : Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace

Le 13 avril 1961, Youri Gagarine devient le premier homme à voyager dans l'espace. Le cosmonaute russe de 27 ans effectue une orbite terrestre à bord de la capsule Vostok 1, en moins de deux heures. L'U.R.S.S, qui a préparé cette opération en secret, communique sur son exploit. C'est pour elle un gage de sa puissance ! L'image de Gagarine, tout sourire dans sa combinaison, fait le tour du monde. Pour la Nasa, l'agence spatiale américaine crée en 1958, c'est une humiliation. Pas question de se laisser distancer par les Russes ! Le 20 février 1962, l'astronaute américain John Glenn réalise le premier vol orbital américain à bord de la capsule Friendship 7. La conquête spatiale bat son plein.

Youri Gagarine, héros de la conquête spatiale

Objectif Lune !

Les Américains et les Russes ont désormais un objectif emblématique : se poser sur la Lune. Mais, ce n'est pas pour toute de suite ! Le 16 juin 1963, la Soviétique Valentina Terechkova, première femme cosmonaute, reste trois jours dans l'espace à bord de Vostok 6. Le 18 mars 1965, son compatriote Alexeï Leonov devient le premier homme à réaliser une sortie dans l'espace en combinaison spatiale. Quelque mois plus tard, c'est le Californien Edward White qui sort du vaisseau spatial, Gemini 4 pendant 20 minutes. Puis, le 3 février 1966, les Russes parviennent à poser la sonde Luna 9 sur la Lune, après plusieurs échecs.

21 juillet 1969 : les premiers pas de l'homme sur la Lune

Les États-Unis prennent l'avantage avec la mission Apollo 11. Le 21 juillet 1969, les astronautes Neil Armstrong et Buzz Eldrin, sont les premiers hommes à poser le pied sur la Lune. Ils font des prélèvements scientifiques... et plantent le drapeau américain sur le sol lunaire. Quel camouflet pour les Russes ! La victoire des Américains est d'autant plus criante que l'événement est suivi par quelques 600 millions de personnes. Galvanisée par ses succès, la Nasa poursuit les missions sur la Lune jusqu'en 1972. Mais ce programme est arrêté car jugé trop coûteux. La course aux étoiles prend fin. Les États-Unis et l'U.R.S.S collaborent pour la première fois en 1975. Leur entente aboutira à la station MIR puis à la Station spatiale internationale.

Buzz Aldrin près du drapeau américain

Et l'Europe dans tout ça ?

Avec un léger retard au démarrage, les Européens se lancent dans l'aéronautique. En 1975, l'Agence Spatiale Européenne est créée pour élaborer le programme spatial européen et de le mener à bien. Le premier lancement de la fusée européenne Ariane intervient quatre ans plus tard, le 24 décembre 1979 depuis la base de Kourou. Son rôle : placer des satellites en orbite géostationnaire. Trois ans plus tard, le Français Jean-Loup Chrétien est le premier non-Russe et non-Américain à effectuer une sortie dans l'espace hors de son vaisseau. Mais, l'Europe n'est pas la seule à avoir investi le ciel. D’autres pays sont entrés dans la course : le Japon, la Chine, l’Inde et le Brésil.

Maquette d'Ariane I au Musée de l'air et de l'espace

En route vers Mars

L'attrait pour l'espace ne s'est pas émoussé avec le temps. Bien au contraire. Ces dernières années, les projets vont bon train, grâce aux progrès technologiques et sous l'impulsion de nouveaux acteurs privés comme la société SpaceX du milliardaire américain Elon Musk. L'agence spatiale indienne prévoit de réaliser son premier vol habité, d'ici 2022. La Chine voit plus loin et projette de commencer à exploiter sa propre station spatiale, cette année-là. Quant à la Nasa, elle souhaite envoyer des astronautes sur la Lune en 2024 et créer une base lunaire. Mais, les Américains ont un objectif plus ambitieux encore : l’exploration humaine de Mars à l'horizon 2030. L'exploration spatiale est loin d'être terminée.

Illustrations :

Un timbre roumain pour vanter les mérites de Laïka. © Wikimedia Commons

Youri Gagarine, héros de la conquête spatiale. © DR

Buzz Aldrin près du drapeau américain. © Nasa

Maquette d'Ariane I au Musée de l'air et de l'espace, Le Bourget. © Wikimedia Commons

À lire aussi

Ann-Patricia Pitois Article mis à jour le