Football : les règles du jeu

Même si le football peut se jouer n'importe où et avec peu d'équipement, les règles du jeu appelées Lois du Foot ne sont pas évidentes pour tout le monde. Pas de panique ! Voilà un petit rappel des règles de base du sport le plus aimé des petits comme des grands mômes. 

Le terrain de Football :

Le foot se joue sur un terrain rectangulaire qui mesure entre 90 et 120 mètres de long et 45 et 90 mètres de large. Pour les matchs importants ou internationaux, il mesure environ 105 mètres sur 68 mètres soit une surface d'environ 7 000 m2. Son revêtement est le plus souvent en gazon naturel mais il peut également être en pelouse synthétique, en graviers ou encore en terre.

Le terrain est délimité par des lignes tracées : les deux lignes les plus longues sont les lignes de touche (longueurs du terrain), les deux plus courtes sont les lignes de but (largeurs du terrain). Le terrain de jeu est divisé en deux par la ligne médiane dont le point central est marqué au milieu. Un cercle de 9,15 m de rayon est tracé autour de ce point en milieu de terrain.
Les deux buts sont placés au centre de chaque ligne de but en fond de terrain. Ils sont entourés par une "surface de réparation" qui se situe à 16,5 m de l’intérieur de chaque montant du but et de la ligne de but. Le point de penalty est marqué à 11 m en face du but et à l’extérieur de chaque surface de réparation, un arc de cercle est tracé (9,15 m de rayon depuis le point de réparation ou de penalty).

Un match se déroule en deux mi-temps de 45 minutes, séparées par une pause de 15 minutes. Si au terme de ces deux mi-temps les équipes sont à égalité, elles jouent alors les prolongations : ce sont deux nouvelles mi-temps de 15 minutes. S'il y a encore égalité, c'est l'épreuve des tirs au but qui les départagera : 5 joueurs de chaque équipe tirent à tour de rôle depuis le point de penalty.

Les joueurs de football :

Deux équipes de 11 joueurs dont un gardien de but (plus trois remplaçants) s'affrontent autour d'un ballon rond le plus souvent en cuir. Les matchs ne peuvent se disputer à moins de 7 joueurs par équipe (gardien compris).
Les joueurs ne peuvent toucher le ballon ni avec les mains ni avec les bras.

Les footballeurs portent sur leur maillot le numéro qui correspond à leur rôle sur le terrain :

  • N°1 : le gardien de but,
  • N°2 et N°3 : les deux défenseurs latéraux,
  • N°4 : le stoppeur au milieu de la défense,
  • N°5 : le défenseur prêt à relancer l'attaque,
  • N°8 (milieu), N°6 et N°10 (les demis) : les trois milieux de terrain qui sont défensifs ou offensifs. Ils établissent le lien entre attaque et défense,
  • N°7 (l'ailier droit), N°9 (l'avant-centre) et N°11 (l'ailier gauche) : ce sont les trois attaquants.

Un arbitre central dirige le match. Il est assisté par deux ou trois juges de touche ou arbitres assistants qui signalent avec un drapeau les hors-jeu et hors lignes. Un autre arbitre peut assister également l'arbitre central par arbitrage vidéo dans le cadre des matchs importants.
Selon la nature de la faute commise par un joueur ou le lieu de sortie du terrain de la balle, l'arbitre peut siffler des fautes :

  • une rentrée de touche,
  • un coup de pied de coin ou corner,
  • un coup franc indirect,
  • un coup franc direct, qui doit partir de l'endroit où la faute a été commise par l'adversaire,
  • un coup de pied de réparation ou penalty,

Les fautes graves sont sanctionnées par l’arbitre central qui utilise deux sortes de cartons :

  • le carton jaune : avertissement pour le joueur.
  • le carton rouge : expulsion définitive du joueur. Il peut être donné à la suite d'un carton jaune ou directement si la faute est trop grave.

Le but d'un match de Football :

Pour gagner, chaque équipe doit envoyer le ballon le plus de fois possible dans les buts de l'équipe adverse. Chaque but rapporte un point. L'équipe gagnante est celle qui a marqué le plus de points ou de buts contre l'équipe adverse.

Le dribble : le joueur tape par petits coups dans le ballon et trompe ainsi l'adversaire sur la direction qu'il va lui donner.

Le tacle : le joueur lance le pied en avant afin de prendre le ballon à un adversaire. Cette tactique est désormais passible d'une exclusion directe lorsqu'il y a "tacle" par derrière.

Le sombrero : le joueur fait passer le ballon au-dessus de la tête de son adversaire.

La feinte de frappe ou de tir : le joueur trompe l’adversaire en lui faisant croire qu'il va tirer.

Le râteau : le joueur "tire" le ballon vers lui en utilisant sa semelle pour changer de direction et empêcher le joueur adverse de s'emparer du ballon.

Passement de jambes : le joueur trouble l'adversaire avec un dribble en décrivant avec le pied un cercle autour du ballon mais sans le toucher.

La roulette : le joueur entraîne le ballon avec sa semelle tout en pivotant sur lui-même pour passer un adversaire.

Le crochet : le joueur efface un adversaire direct en déportant légèrement le ballon vers un côté puis en accélérant vers l'avant.

Le petit pont : le joueur fait passer le ballon entre les jambes de l'adversaire et poursuit sa progression.

Le grand pont : le joueur fait glisser le ballon d’un côté de son adversaire et passe de l’autre côté pour le récupérer.

La bicyclette : technique très spectaculaire qui permet d'envoyer le ballon en l'air dans la direction opposée à celle de la progression du footballeur, qui décrit un renversement du corps en arrière, son dos étant presque parallèle au terrain.

À lire aussi

La rédaction de Mômes.net Article mis à jour le