DIY Terrarium mini-jardin

Faites entrer un petit bout de nature dans votre maison en recréant un écosystème complètement autonome dans un simple bocal.

  • à partir de 6 âge
DIY Terrarium mini-jardin
  • un gros pot en verre avec son couvercle
  • quelques poignées de graviers
  • quelques poignées de terreau de rempotage
  • 2 ou 3 mini plantes (évitez les plantes grasses)
  • de la mousse naturelle vivante
  • quelques figurines d’animaux
  • de la colle chaude ou colle forte
  • de la peinture en bombe blanche
la liste du matériel

Chez Momes, on aime beaucoup créer nos propres décorations et partager avec vous nos tutos. Pour tous les amoureux de nature, voici comment fabriquer un très joli mini-jardin complètement autonome, dans un simple bocal fermé.

Commencez par bien nettoyer votre pot en verre et regroupez devant vous le matériel nécessaire à la réalisation de notre brico.

Étape 1 : préparer le fond du bocal

Déposez quelques poignées de gravier au fond du bocal. Ils auront pour rôle d’assurer le drainage en cas d’humidité trop abondante.

Étape 2 : placer le terreau

Couvrez les graviers avec quelques poignées de terreau de rempotage.

 

Étape 3 : empoter les plantes

Rempotez vos mini plantes dans le terreau en prenant soin de ne pas abîmer les racines et les feuilles. Vous pouvez vous aider, pour cela, d’une petite baguette en bois.

 

Étape 4 : ajouter la mousse

Couvrez le terreau, entre les plantes, avec la mousse naturelle vivante. Cette mousse est très importante car elle sera le témoin de bonne santé de votre écosystème.

 

Étape 5 : disposer les éléments décoratifs

Ajoutez, si vous le souhaitez, quelques figurines d’animaux (ou autres éléments décoratifs).

 

Étape 6 : coller une figurine sur le couvercle

Collez une figurine d’animal à la colle chaude ou à la colle forte sur le couvercle du pot.

 

Étape 7 : peindre l'ensemble

Utilisez la bombe de peinture pour peindre l’ensemble et laissez bien sécher.

Nos petits conseils :

Et voilà ! Votre terrarium mini-jardin est presque prêt à vivre sa vie en totale autonomie. Mais il va d’abord falloir l’arroser un peu et ne pas refermer le pot avant quelques jours. Quand vous fermerez le pot avec le couvercle, observez régulièrement ce qui se passe à l’intérieur. Il ne faut pas trop d’humidité mais néanmoins suffisamment pour que les plantes puissent vivre en autonomie. Si vous observez trop de buée sur les parois du bocal, c’est qu’il y a trop d’humidité. Dans ce cas, ouvrez le pot pendant quelques heures, voire quelques jours, avant de le fermer de nouveau.

Si votre mousse change de couleur et n’est plus aussi verte, c’est qu’il manque d’humidité dans votre écosystème. Il faut alors en ajouter un peu.

Ne mettez pas le pot en plein soleil mais dans un endroit suffisamment baigné de lumière du jour.

Quand vous aurez trouvé le bon équilibre, il ne faudra plus ouvrir le pot et laisser vos plantes s’autogérer tranquillement.

 

Si vous souhaitez créer vous-même des petites figurines décoratives, vous pouvez suivre nos tutos en pâte fimo. Et pour vos plantes aromatiques en pot, vous pouvez également créer nos mini-pancartes pour inscrire leur nom.

À lire aussi

Till the cat Article mis à jour le