Carnaval

Le carnaval de Limbourg

Partout dans la province du Limbourg en Belgique, on fête le carnaval.

carnaval de limbourg

Dans le Limbourg, il y a beaucoup de traditions carnavalesques. Le carnaval se nomme vasteloavend. Les traditions les plus célèbres se fêtent dans les grandes villes limbourgeoises. Blerick, par exemple, a un cortège qui est très connu dans la province entière. Les groupes et les véhicules sont très beaux et très colorés. Cela a lieu le dimanche du carnaval. Le lundi, c'est le jour des grands cortèges à Venlo, Maastricht, Sittard.

La tradition la plus connue dans le Limbourg est à Venlo : le mariage champêtre (boerenbruiloft). Un club, une société ou même un organe administratif (la municipalité en 1993) aura l'honneur d'organiser ce mariage. Toute la ville s'habille alors en noir et en blanc (costume traditionnel de la région des années 1920) et va en ville pour fêter en masse ce mariage.

Trois ou quatre semaines avant le carnaval, on choisit un prince. Puis, les comités de la ville participent à toutes sortes d'activités carnavalesques, comme des sessions (zittingen) ou des cortèges pour la jeunesse. Les traditions sont presque toujours pareilles : on choisit un prince avec deux adjudants qui sont les régisseurs des festivités. On a aussi un conseil de onze (raad van 11) et un président ou un souverain qui forment le décor carnavalesque.
Dans le Limbourg, on a ses propres chansons, qui sont, d'ailleurs toujours en dialecte. Chaque village ou ville a ses propres chansons.

Le Mardi gras, à minuit, tout est fini. Les joekskapellen jouent alors Straks is ut weer Aswoensdaag (bientôt ce sera le mercredi des Cendres). On enterre ou on met feu à un symbole du carnaval. À Sittard, par exemple, on enterre le masque du carnaval. A Maastricht, on dégonfle la Mooswief (statue d’une vieille femme, symbole du Carnaval de Maastricht) pour finir symboliquement les festivités. Ces activités marquent le point de départ de la période de jeûne qui commence le jour d'après, le mercredi des Cendres.

À lire aussi

La rédaction de Mômes.net Article mis à jour le