Fête nationale 14 juillet

L'histoire de la révolution française

Le 14 juillet en France, c'est le jour de fête nationale ! On célèbre la prise de la Bastille et la Révolution française. Mais, que s'est-il réellement passé le 14 juillet 1789 ? Et pourquoi fête-t-on chaque année cette date ? Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, instauration de la République, fête du 14 juillet... Voici un pense-bête pour tout savoir sur la Révolution française.

L'histoire de la révolution française

Célébrer le 14 juillet 1789, c'est avant tout fêter la liberté retrouvée !

A cette époque, la France est un royaume, avec un souverain à sa tête, Louis XVI. Elle vit une période de troubles intenses. Le peuple est mécontent et a faim. Il désire payer moins d'impôts et souhaite l'égalité de tous là. Car seuls le clergé et la noblesse sont avantagés par l'organisation de la société.

Les membres du Tiers-Etats, qui représentent le peuple, veulent voter l'établissement d'une Constitution donnant davantage de liberté à chacun. Le 5 mai 1789, les états généraux se réunissent à Versailles. Mais le Clergé et la noblesse restent unis, le Tiers-Etat essuie une défaite cuisante.

Le 20 juin 1789, les députés décident donc de prêter le serment du "Jeu de Paume" : ils décident de ne jamais se séparer jusqu'à ce que leur volonté soit faîte et que la Constitution soit enfin créée. A force de lutte, le roi accepte que la Constitution voie le jour. Les états généraux prennent alors le nom d'Assemblée constituante. Mais, dans Paris, le monarque fait venir des troupes...

Le serment du jeu de Paume

Le 14 juillet 1789, des émeutiers pillent l'arsenal de l’hôtel des Invalides, où ils trouvent des armes et des canons. Ils se rendent ensuite aux portes de la prison royale de la Bastille, symbole de l'autorité du roi. Ils l'attaquent et libèrent les prisonniers. Depuis, c'est ce que l'on nomme "la prise de la Bastille". Le 26 août, l'assemblée constituante adopte la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Désormais, tous les Français sont égaux !

La révolution est en marche. Dans les jours qui suivent, la bourgeoisie française se révolte contre les seigneurs en signe de soutien. La monarchie vit ses dernières heures.

Quelques mois plus tard, le 5 octobre, les Parisiens débarquent à Versailles et forcent la famille royale à venir à Paris. Ils manquent toujours de pain et pensent que si le roi est à Paris, le pain le sera aussi ! Sur leur passage, la foule criera ainsi "Nous ramenons le boulanger, la boulangère et le petit mitron !".

Louis XVI en costume de sacre

Le 20 juin 1791, le roi s'enfuit durant la nuit avec sa famille car il ne supporte plus la révolte. Mais, il est rattrapé à Varennes et perd définitivement la confiance de son peuple. En 1793, il sera guillotiné sur la place publique devant toute la population.

Depuis, le 14 juillet est pour tous les Français le symbole de la liberté retrouvée, de la démocratie et de la volonté de ne laisser gagner aucune forme d'oppression. Le 31 janvier 1879, on déclarera cette date comme "Fête de la Fédération". Il faudra attendre 1880 pour que le 14 juillet devienne officiellement fête nationale française.

Ce jour-là, personne ne travaille, car c'est un jour férié. A la place, on va assister au feu d'artifice de sa ville et on danse au bal des pompiers pour fêter la liberté rendue au peuple ! De nombreux Français regardent aussi le grand défilé de l'armée qui remonte les Champs-Elysées, à Paris. C'est la tradition !      

Illustrations : © Pixabay (La Liberté guidant le peuple), © Wikimedia Commons (Louis XVI en costume de sacre) et © RMN (Le serment du jeu de Paume)

À lire aussi

La rédaction de Mômes.net Article mis à jour le