Cloches de Pâques, lapin de Pâques, œufs... pourquoi ces traditions ?

œufs de Pâque avec un lapin
©Freepik

Pourquoi parle-t-on d’œufs de Pâques ?

L’œuf est par excellence le symbole de Pâques. Dans l'Antiquité, les Romains, les Égyptiens et les Perses s'offrent déjà des œufs peints, symboles de vie, au printemps.
Au Moyen-Age, l’Église chrétienne interdit de consommer des œufs pendant le Carême (quarante jours avant Pâques). Les œufs, trop vieux et impropres à la consommation, sont alors conservés pour être décorés et offerts à Pâques. A la Renaissance, les aristocrates préfèrent des œufs en métal précieux. Ce n'est qu'au 19e siècle que les œufs en chocolat font leur apparition, car le cacao est moins cher et plus courant.

Pourquoi parle-t-on de cloches de Pâques ?

Selon la tradition catholique, les cloches de Pâques apportent les œufs. Après le jeudi saint et jusqu'au jour de Pâques, les cloches des églises ne sonnent plus pour marquer le deuil de Jésus. Et ce pendant trois jours. Elles partent à Rome, puis reviennent le dimanche de Pâques pour célébrer la Résurrection du Christ. En chemin, elles sèment des œufs que les enfants se font un plaisir de chercher dans les jardins.

Pourquoi parle-t-on de lapin de Pâques ?

Ah, le lapin de Pâques ! Selon une tradition présente en Allemagne et dans l'est de la France, cet animal distribue aux enfants les œufs de Pâques. Cette idée est née jadis en Allemagne du sud. A cette époque, les habitants ne mangent ni viande ni œufs pendant le Carême (quarante jours avant Pâques).

Aussi les lièvres grouillent-ils dans les champs à la fin du jeûne. Ceux-ci, et par extension les lapins, deviennent des symboles de renouveau. Au XVIIe siècle, les habitants du sud de l'Empire germanique les associent à un autre symbole de vie : les œufs de Pâques.

Les lièvres sont aussi les animaux emblématiques d'Ostara, la déesse germanique de la fertilité et du printemps, vénérée au Moyen-Age.

Peut-on parler de poules de Pâques ?

Après les œufs en chocolat, les chocolatiers créent des poules en chocolat. C'est logique, puisqu'une poule pond des œufs. Aujourd'hui, on trouve d'autres animaux de la basse-cour, comme les canards. Mais, on ne peut pas vraiment parler de poules de Pâques comme d'une tradition.

 

À lire aussi