Ghibli : pourquoi faut-il regarder les films du célèbre studio japonais ?

Mon voisin Totoro
© Ghibli


Portés par le succès du film Nausicaä de la Vallée du Vent, sorti en 1983, Hayao Miyazaki crée en 1985 le studio d'animation Ghibli, avec Isao Takahata. Depuis, le studio japonais est devenu incontournable dans le monde de l'animation, côtoyant sans rougir les géants Disney et Pixar.
Si la réputation du studio n'est plus à faire au Japon où un parc d'attractions va lui être consacré, elle a su rayonner également dans le monde entier. Faisant partie intégrante de la culture pop, certains films sont devenus cultes comme Mon voisin Totoro, dont la forme si reconnaissable du personnage principal est devenu le totem du studio, Le voyage de Chihiro, Ponyo sur la falaise, Le Château dans le ciel ou encore Princesse Mononoké.

Pourquoi les productions de Ghibli plaisent autant et parlent à tout le monde ? Nous avons listé quelques bonnes raisons de regarder les films Ghibli, que l'on soit adulte ou enfant.

Des histoires fabuleuses puisées dans des légendes

Le voyage de Chihiro - le dragon
© Ghibli

Ghibli nous transporte dans des mondes incroyables, peuplés de personnages étranges et de créatures mystérieuses : un dragon qui vole autour d'un palais qui flotte dans les airs, une petite fille sorcière et son petit chat noir, des petits hommes miniatures qui vivent sous les planchers, un cochon qui pilote des avions, un robot géant qui veille sur Le château dans le ciel, des esprits bienveillants de la forêt... Le studio dévoile dans chacun de ses films un univers unique, plein de poésie.
Les histoires sont puisées autant dans les légendes chères à la culture japonaise que dans la culture occidentale. Le maître de l'animation Hayao Miyazaki s'est non seulement inspiré des légendes japonaises mais aussi de la littérature étrangère pour les histoires de ses films (Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carol, les illustrations de Robert Berida du château de Hurle de Diana Wynne Jones, La montagne magique de Thomas Mann...). Il a également puisé son inspiration de ses voyages, la géographie de ses films étant un mélange des contrées de son pays et de ceux qu'il a pu visiter (l'Alsace en France, Stockholm et Gamla Stan en Suède, La vallée de Rhondda au Pays de Galles au Royaume-Uni...).

La nature au cœur de l'histoire

Princesse Mononoké
© Ghibli

La nature est un thème récurrent dans les œuvres de Ghibli dont les paysages sont souvent magnifiques. Indomptable, elle peut être sanctuaire, avec ses esprits de la forêt, elle offre un refuge aux animaux sauvages et aux plus faibles. Elle peut également être puissante et écrasante avec ses tremblements de terre et autres catastrophes. Ce sont ces deux visages que Ghibli met en scène dans ses films, afin de faire naître en chacun une certaine conscience écologique et sensibiliser petits et grands à la protection de l'environnement.

Des personnages féminins forts

Nausicaä de la Vallée du Vent extrait
© Ghibli

Les personnages féminins tiennent une place importante dans les films du studio japonais, qui tord le coup aux stéréotypes encore souvent présents dans le monde l'animation (et ailleurs !). Dans l'univers de Ghibli, la femme est forte et indépendante : mécanicienne dans Porco Rosso, combattante dans Nausicaä de la Vallée du Vent, guerrière dans Princesse Mononoké, intrépide dans Le voyage de Chihiro, curieuse dans Ponyo sur la falaise, indépendante dans Kiki la petite sorcière, brave et maternelle dans Le château dans le ciel... La place de la femme est un élément central des films de Ghibli, véritable exemple pour la jeune génération, qui s'oppose à des sociétés encore très patriarcales comme peut l'être notamment la société japonaise.

Des valeurs pleines d'humanité

Le château dans le ciel
© Ghibli

Dans le monde de Ghibli, il n'y a pas que "des méchants et des gentils". Les films dépeignent tous avec habileté, la complexité des rapports humains, avec leurs forces et leurs faiblesses. Un personnage paraissant malfaisant peut faire preuve d'empathie, venir en aide aux autres et montrer ainsi l'ambivalence de l'humanité.
Les créateurs du studio ont donné une place importante au pacifisme : antimilitaristes engagés et traumatisés par la guerre, ils ont souhaité la mettre en avant dans leurs films dans lesquelles la violence est souvent le véritable ennemi comme dans Nausicaä de la Vallée du Vent ou Le Tombeau des Lucioles. Le respect est aussi une valeur forte, celui envers les aînés, la nature, les plus jeunes, les plus faibles, envers soi et les autres.

La beauté des dessins

Kiki la petite sorcière
© Ghibli

L'univers graphique de Ghibli est une véritable signature. La qualité et la beauté des dessins sont une source d'inspiration pour bon nombre d'artistes. À l'exception du dernier long-métrage Aya et la sorcière réalisé en 3D, les studios Ghibli produisent "à l’ancienne" leurs films, en animation 2D traditionnelle. Le traitement des couleurs, les ambiances graphiques, la part belle aux décors et les traits des personnages sont propres au studio japonais et participent grandement à leur popularité, réunissant des générations devant ses créations.

Un hymne gourmand à la culture japonaise

nouilles de Ponyo sur la falaise
© Ghibli

La culture japonaise fascine et les œuvres du studio Ghibli savent la mettre à l'honneur tant par ses traditions et ses légendes que par ses spécialités culinaires. La nourriture tient en effet une bonne place dans les films de Ghibli. On salive devant les plats présentés si bien qu'un livre, Les Recettes des films du Studio Ghibli, réunit les fameux plats qui nous ont émerveillé dans les films, comme les nouilles de Ponyo.

Le célèbre studio d'animation japonais nous offre ainsi un monde plein de beautés, de richesses et de belles valeurs (écologiques, pacifistes, humanistes, féministes, altruistes, culturelles...), peuplé par des personnages forts et libres.
Voilà autant de raisons de découvrir les histoires magiques contées par Ghibli, puisqu'il s'agit bien ici de magie...

 

A lire aussi