Mortelle Adèle au pays des contes défaits

Quand Mortelle Adèle débarque dans les contes avec ce tome collector, ça fait des étincelles ! 

  • 8 - 10
    âge
Mortelle Adèle au pays des contes défaits

Titre du livre: Mortelle Adèle au pays des contes défaits

Auteur: Mr Tan

Illustrateur: Diane Le Feyer

Éditeur: Tourbillon

Date de sortie du livre: 16 octobre 2019

Prix du livre: 12.9

« Les contes de fées, c’est vraiment nazebroque ! Le premier lutin qui m’approche avec ses paillettes magiques, je le catapulte dans l’espace ! Et ces princes charmants là, avec leurs fées à tout faire, ils croient vraiment que les princesses ont encore besoin qu’on les sauve ?! Non mais sérieux, il est temps de dépoussiérer un peu tout ça ! »

Mortelle Adèle se retrouve propulsée dans le pays des Contes Défaits, un monde merveilleux où tout le monde peut réaliser ses rêves ! Mais celle que tout le monde surnomme Princesse Barbecue traîne une réputation explosive qui détonne avec le calme apparent des habitants du Royaume d’Enchantement… Un caractère qui pourrait lui être utile pour survivre à la mignonnerie de ce monde étrange, où les princes se la coulent douce tandis que les petites princesses rivalisent de vacheries pour cumuler des points sourire et devenir les héroïnes de leur propre conte ! Pour Adèle, l’objectif est simple : dégommer la concurrence et écrire un conte d’un nouveau genre pour les filles ET les garçons !

Notre avis

Quel plaisir de retrouver l’humour corrosif de notre chère Mortelle Adèle. L’album ne manque pas de diffuser des petits messages plus ou moins subtils à destination de la mini-gente masculine mais également à leurs parents qui entretiennent, par l’éducation qu’ils leurs donnent, la différenciation entre les filles et les garçons dans un schéma archaïque de supériorité masculine. Fini le « prince charmant » qui se fait entretenir par les fées (comprendre, sa mère), terminus la princesse « sois belle et tais-toi », Mortelle Adèle débarque avec l’intention de bouleverser les choses et c’est drôlement savoureux. Les animaux mignons et les lutins gentils en prennent aussi pour leur grade. Un tome collector aussi savoureux à lire par les enfants que par les parents. Bref, on vous laisse découvrir ce délicieux « déglingage » des stéréotypes mais, avant de partir, on ne résiste pas au plaisir de vous spoiler une information délivrée par Mortelle Adèle à ses camarades de contes : les princesses ne font ni prouts qui sentent la rose, ni cacas papillons. Et vive les contes défaits !

À lire aussi

Till the cat Article mis à jour le