La Frontière

A cet endroit précis, où deux continents sont reliés par la mer gelée, une rencontre va se jouer. Laissez vous porter par ce voyage dans le nord du monde où tout commence avec une petite lumière de l'autre côté de la frontière...

  • 5 - 9
    âge
La Frontière

Titre du livre: La Frontière

Auteur: Antoine Guilloppé

Illustrateur: Antoine Guilloppé

Éditeur: Gautier Languereau

Date de sortie du livre: 07 octobre 2020

Prix du livre: 13,50€

Auteur du conte : Antoine Guilloppé

Jörg vit seul dans un territoire reculé et inhospitalier au milieu d’étendues glacées. Il est le gardien d’une frontière vierge de toute présence humaine. Chaque jour, il effectue sa ronde, en solitaire. Mais de l’autre côté de la ligne imaginaire, Selma l’observe dans ses jumelles. Une nuit, elle décide de franchir la ligne pour aller à sa rencontre.

Notre avis

Il y a des histoires qui, quand on les lit à voix haute à ses enfants, procurent une satisfaction bien plus intense que d’autres, avec un texte qui se lit et qui s’écoute comme une musique parfaitement calibrée. Des histoires qui pourraient effrayer par la longueur de leur texte mais dont on ne peut plus décrocher, dès lors qu’on les commence, même si cela fait durer un peu plus longtemps qu’à accoutumée le rituel du soir. La frontière d’Antoine Guilloppé entre dans cette catégorie. Découpé en deux parties qui se répondent en miroir comme ce fleuve glacé qui sépare les deux protagonistes, Jörg et Selma, c’est un récit qui s’écoute attentivement, bien blotti dans le creux d'un bras. Sur fond de guerre froide qui entretient un sentiment de défiance envers son voisin, la trame de l’histoire montre que l’intelligence affective et émotionnelle peut être plus forte que la méfiance et la haine. Graphiquement, on se laisse également volontiers happer par les illustrations profondes et contrastées qui retranscrivent parfaitement l’ambiance glaciale où prend vie cette histoire. Laissez-vous embarquer dans ce monde de grand froid où la chaleur humaine est bien plus forte qu'on ne l'imagine.

 

À lire aussi

Till the cat Article publié le