Le livre des mots qui font rire

  • 3 - 6
    âge
Le livre des mots qui font rire

Titre du livre: Le livre des mots qui font rire

Auteur: Brigitte Labbé

Illustrateur: Séverine Cordier

Éditeur: Glénat Jeunesse

Date de sortie du livre: 24/03/2021

Prix du livre: 12€

Il n’est jamais trop tôt pour que les mots deviennent des amis, des compagnons de toute une vie. Car c’est dans les mots que nos idées se forment, dans les mots que la pensée se construit. Tout en stimulant l’imagination et l’appétit de lire des enfants, cette collection propose à travers la lecture de textes sous forme de poèmes en prose illustrés une invitation à savourer les richesses du langage. Et, pour aller plus loin dans l’exploration du sens, chaque mot est accompagné d’une illustration, d’une courte définition personnelle de l’autrice ainsi que d’un petit champ lexical de « mots voisins ».

Notre avis

Après le livre des mots qui font peur, le livre des mots qui font du bien et le livre des mots qui font réussir, voici venu le temps de rire et de sourire !

On a tous une collection personnelle de mots qui nous amusent mais certains sont des champions, communs à bon nombre d’entre nous. Cucurbitacée, prout, gargouillis, zygomatiques, Titicaca… tous ces mots qui, adultes et enfants confondus, nous amusent systématiquement quand on les entend ou quand on les prononce. Cet album jeunesse en propose une compilation de 21. Ils y sont abordés avec malice, humour et poésie. Bien entendu, on apprécie d’en avoir la définition et le fait qu’elle soit accompagnée des « mots voisins » mais ce qui est le plus satisfaisant, avouons-le, c’est surtout la façon dont Brigitte Labbé s’amuse à nous les présenter avec beaucoup d’intelligence et de fantaisie. On imagine d’ailleurs sans peine le brainstorming personnel par lequel elle est passée pour aboutir à ces délicieuses présentations. Petite cerise sur le gâteau, les éditions Glénat avaient proposé un petit concours pour permettre à ses lecteurs de rédiger le texte de l’un des mots présentés. C’est  Ana et son mot « Chatouilles » qui ont eu cette chance. On ne peut que féliciter l’éditeur pour cette initiative qui, espérons-le, aura renforcé l’envie de jouer avec les mots chez beaucoup de jeunes lecteurs.

A lire aussi