Ours et le murmure du vent

  • 3 - 7
    âge
Ours et le murmure du vent

Titre du livre: Ours et le murmure du vent

Auteur: Marianne Dubuc

Illustrateur: Marianne Dubuc

Éditeur: Saltimbanques éditions

Date de sortie du livre: 14 mai 2021

Prix du livre: 14€

Avant, Ours avait une jolie maison. Il passait de bons moments avec ses amis et s’asseyait toujours dans son fauteuil préféré. Ours avait la vie douce. Mais ça, c’était avant le grand chamboulement.

Un matin, le souffle du vent lui murmure qu’il est temps de s’en aller.

Ours marche sans savoir où aller. Par moments, il se sent bien seul et d’autres fois, libre comme l’air.

Puis il trouve une clairière et rencontre un nouvel ami. Mais très vite, sa maison lui manque. Il se remet en route, et se perd en chemin. Ours commence à avoir peur. Il se cache et attend. Jusqu’à ce que Mus, une petite souris, le rencontre et l’apaise.

Ensemble, ils découvrent une petite vallée.

Le murmure des feuilles a changé.

Ours a une nouvelle maison, son voyage est terminé.

Voici un album tout en douceur qui met en avant l’importance d’avoir le courage de partir de chez soi à la découverture d’un nouveau monde, de se laisser guider vers l’inconnu, et d’accepter de créer de nouveaux liens.

Notre avis

Voici un album d’une douceur infinie pour aborder un sujet délicat. Celui du moment où, alors que l’on a tout pour être heureux, finalement, on ressent subitement l’envie irrépressible de tout envoyer valdinguer. Une étape dans la vie qui demande un grand courage pour oser laisser derrière soi le confort des habitudes et faire un pas vers l’inconnu. Une histoire qui peut parfaitement faire écho aux émotions ressenties lorsque les parents se séparent ou lorsqu’un évènement brutal et soudain arrive dans notre jeune vie. Dans cette aventure vécue par Ours, on comprend quelles sont les étapes qu’il traverse et les différentes émotions qui les accompagnent. Soulagement, doutes, angoisse, apaisement, bonheur… le tout, dans une alternance façon boucle aléatoire. Les illustrations de Marianne Dubuc sont à l’image de ce thème, extrêmement délicates, parfois très douces et parfois un plus angoissantes. On se laisse agréablement porté par cette aventure en espérant, jusqu’au bout, que son choix initial soit le bon.

A lire aussi