20 produits des années 80 qui ont bien changé !

+ 18

Ces produits alimentaires ont bercé votre enfance mais aujourd’hui vous ne les reconnaissez plus dans les rayons. Prosper, Père Dodu, Danette, Mikado, Captain Iglo et les autres ont eu droit à un relooking pour le 3e millénaire. Certains ont même changé de mascotte. Qui se souvient du moulin de Chocapic et de Groquik ? C’est le moment de retomber en enfance avec ce diaporama nostalgie. Vos enfants vont avoir du mal à reconnaître les produits qu’ils consomment tous les jours ! Quant à savoir s’ils sont meilleurs, à vous de goûter pour vérifier…

  • 1/18
    BN années 1980

    Les biscuits BN

    Les célèbres biscuits au sourire de la Biscuiterie Nantaise se vendaient auparavant en sachet individuel à découper. A l’époque la figure du BN n’est pas encore l’image de la marque. Aujourd’hui, les biscuits sont facilement repérables dans le rayon et font toujours le bonheur des enfants à la récré.

  • 2/18
    captain iglo

    Les poissons panés Captain Iglo

    Le vieux loup de mer de Captain Iglo s’est offert un lifting pour l'an 2000 mais il reste l’une des référence de bâtonnets de poissons panés, avec son ennemi de toujours le poisson jaune Croustibat de Findus.

  • 3/18
    chocapic

    Les céréales Chocapic

    Avant d’avoir un chien pour effigie, les céréales « fort en chocolat » avec un moulin pour mascotte. Comment le moulin est devenu chien, ça par contre c’est un mystère…

  • 4/18
    danette

    Les crèmes dessert Danette

    On se lève tous pour Danette, et depuis plusieurs générations. Le packaging a bien changé depuis les années 80. Le logo s’est modernisé et les parfums se sont diversifiés… Mais la meilleure c’est toujours celle au chocolat !

  • 5/18
    fruit d'or

    La margarine Fruit d'Or

    Triphon Tournesol fut l’égérie de Fruit d’Or dans les années 80 et l’emballage avec le gros tournesol avait un charme désuet et légèrement flower power. En 2016 le cœur a remplacé la fleur (parce que c'est bon pour votre coeur).

  • 6/18
    galak

    Le chocolat blanc Galak

    Les pubs Galak ont marqué les esprits de tous les enfants (et hérissé le poil des féministes et défenseurs des animaux).  Oum le dauphin s’amuse joyeusement avec Yann et Marina. Aujourd’hui les enfants ont bien grandi et Oum a disparu au profit de Pluff, un petit personnage qui ressemble à une goutte de lait.

  • 7/18
    malabar

    Les chewing-gum Malabar

    Quand y en a maaaarrre, y a Malabaaaaar ! Et bien nous on a marre que nos mascotte disparaissent ! Le fabricant de Malabar a effectué un virage a 180° et provoqué le mécontentement des fans en remplaçant son sympathique blondinet par un chat avec des lunettes de soleil. Et une cravate. UNE CRAVATE.

  • 8/18
    Les bâtonnets au chocolat Mikado

    Les bâtonnets au chocolat Mikado

    Mikado est probablement le biscuit le plus addictif de la marque LU. On parle bien sûr des VRAIS Mikado, au chocolat noir. Les nouveaux mikados aux noisettes ou (pire !) sans chocolat du tout sont une aberration. Côté packaging, le look de la petite boite s’est beaucoup modernisé avec une nette influence nippone (le rond rouge, les baguettes, la sonorité du nom…)

  • 9/18
    nesquik

    Le chocolat en poudre Nesquik

    Probablement le changement de packaging le plus marquant et le plus radical. Exit Groquik, bonjour Quicky ! Le lapin jaune débonnaire et affectueux a été remplacé par un lapin brun maigrelet. Diktat de la beauté, quand tu nous tiens…

  • 10/18
    Les boissons aux fruits Oasis

    Les boissons aux fruits Oasis

    Quand on parle des boisons Oasis, on pense bien sûr à Carlos ! Et oui, le chanteur a longtemps était l’égérie de la célèbre boisson à l’eau de source et aux fruits. Aujourd’hui ce sont des fruits anthropomorphes qui apparaissent dans les pubs de la marque. Le packaging n’a pas beaucoup changé mais n’a pas échappé au coup de jeune des années 2000.

  • 11/18
    Les biscuits Pépito

    Les biscuits Pépito

    Pas de changement de mascotte chez Pepito : depuis le début c’est un petit mexicain à grand chapeau qui s’affiche sur les emballages des paquets de gâteaux.  Le packaging a quand même été modernisé pour séduire les nouvelles générations.

  • 12/18
    pere dodu

    Les cordons-bleus de Père Dodu

    Miam ! Ce midi c’est cordon bleu-purée ! Depuis ses premières escalopes panées, le cuistot père Dodu n’a pas maigri mais a eu droit à son lifting pour ses 50 ans. Il a même des comptes sur les réseaux sociaux !

  • 13/18
    Les biscuits Prince de LU

    Les biscuits Prince de LU

    Aujourd’hui en image de synthèse comme de nombreuses autres mascottes, le Prince des biscuits de LU a bien changé depuis ses débuts. L’emballage doré a laissé place à un packaging très coloré et entièrement relooké. En 2016 le Prince et ses compagnons sont même en images de synthèse à la télévision.

  • 14/18
    prosper

    Le pain d'épices Prosper

    Le pain d’épice c’est le meilleur goûter du monde. L’ours Prosper l’a bien compris ! Il a même donné son nom au pain d’épice de la marque Vandamme (racheté par LU).

  • 15/18
    Le sel de table La Baleine

    Le sel de table La Baleine

    La baleine est toujours là mais elle a sacrément changé ! Le petit dessin simplissime a laissé place à un dessin beaucoup plus réaliste (mais beaucoup moins mignon).

  • 16/18
    seven up

    La boisson gazeuse Seven Up

    Qui se souvient de Fido Dido, la mascotte de Seven Up des années 80 ? Ce garçon chevelu et en short apparaissait sur les canettes et bouteilles de la boisson gazeuse et dans les pubs de la marque.

  • 17/18
    Les barres chocolatées Twix

    Les barres chocolatées Twix

    Jusque dans les années 90 les Twix s’appelaient « Raider » en France et dans plusieurs pays d’Europe. Seul le nom a changé, le reste de l’emballage est identique et la recette aussi.

  • 18/18
    Le fromage La Vache qui Rit

    Le fromage La Vache qui Rit

    Le fromage de la vache rouge n’a pas toujours eu les rayures blanches et bleues qu’on lui connaît. Il y a 20 ans la boite était toute bleue ! Mais heureusement, la vache elle n’a pas changé.

À lire aussi

Article mis à jour le